[Projet publication] Dossier Langage & société : “L’analyse du discours francophone en Afrique de l’ouest”

L’analyse du discours francophone en Afrique de l’Ouest. Perspective historique et épistémologique

Coordination : Aimée-Danielle Lezou Koffi (Université Félix-Houphouët-Boigny, Abidjan, Côte d’Ivoire) et Marie-Anne Paveau (Université Sorbonne Paris Nord, France)

Auteur·e·s : Gérard Daniel Ayemien, UFHB Abidjan, Nanourougo Coulibaly, UFHB Abidjan, Donald Djilé, UAO Bouaké ; Dorgelès Houessou, UAO Bouaké ; Mireille Denise Kissi UFHB Abidjan ; Aimée-Danielle Lezou Koffi, UFHB Abidjan ; Adou Amadou Ouattara, UFHB Abidjan ; Marie-Anne Paveau, USPN, France : Kalidou Sy, U. Gaston Berger, Saint-Louis ; Yves-Marcel Youant, UFHB Abidjan.

Ce dossier, accepté par le comité de rédaction de la revue Langage & société en juin dernier et à paraître dans un futur numéro, porte sur la généalogie de l’analyse du discours francophone en Afrique de l’Ouest, à partir de sa tradition dite « française » et la mise au jour de ses enjeux épistémologiques. Ce travail entre dans le cadre d’un projet mené par les deux coordinatrices (projet ADAS : Analyse du Discours en Afrique subsaharienne) qui a pour but de faire l’histoire de l’analyse du discours en Afrique francophone en retraçant la généalogie des travaux et les trajectoires des acteur·trice·s impliquée·e·s, de dresser la cartographie des chercheur·e·s, des travaux effectués, des ressources et des références, et d’identifier les lignes de recherche contemporaines et en devenir dans le domaine. Le projet de ce dossier correspond à une actualité en Afrique. La création, en 2019, d’un réseau africain de chercheur·e·s spécialistes de l’analyse du discours, le R2AD, a suscité un grand intérêt de la part des chercheur·e·s d’Afrique subsaharienne et du Maghreb. L’analyse du discours, pratiquée et enseignée en Afrique de l’Ouest depuis les années 2000, n’était pas véritablement structurée en champ jusqu’à présent, et la création du réseau R2AD a rencontré une attente forte.

Il se manifeste actuellement en Afrique un fort désir d’autonomisation et de renouvellement épistémologique et un intérêt croissant pour la mobilisation de savoirs endogènes aptes à enrichir les disciplines, dont l’analyse du discours. L’intense mobilisation actuelle de cette notion répond à une situation qui est celle du paysage général des « études africaines » menées majoritairement par des chercheur·e·s européen·nes ou occidentaux.tales, issu·e·s des pays colonisateurs ou hégémoniques, situation relevant de ce que Mudimbe, dans L’invention de l’Afrique, a appelé la « bibliothèque coloniale ».

Le dossier a pour but de répondre à des questions d’ordre historique et épistémologique dans le cadre plus large de l’interrogation décrite plus haut sur la nature des savoirs par rapport à leur ancrage géographique et culturel, entre bibliothèque coloniale et élaboration de savoirs endogènes. Notre question générale, posée très simplement, est la suivante : existe-t-il une analyse du discours africaine et quels en sont les trajets historiques, les substrats théoriques et le profil épistémologique ?



Citer ce billet
Marie-Anne Paveau (2022, 15 septembre). [Projet publication] Dossier Langage & société : “L’analyse du discours francophone en Afrique de l’ouest” ADAS. Analyse du discours en Afrique subsaharienne. Consulté le 18 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/am8a

Marie-Anne Paveau

Enseignante-chercheuse en analyse du discours à l'université Paris 13

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search